Salarié, on ne se pose pas de questions. En effet, c’est assez simple : l’employeur s’occupe de tout. En vous mettant à votre compte, s’assurer et assurer son activité est essentiel. Cependant, attention à mettre en place les bonnes assurances. Certains contrats ne sont pas forcément utiles selon le type d’activité. Il est ainsi important d’étudier quelles assurances existent et lesquelles seront essentielles à votre activité. Car oui, assurer son activité en tant qu’auto-entrepreneur, ce n’est pas vous protéger vous, mais aussi vos bien ainsi que vos clients. Nous allons développer, dans cet article, quelles assurances sont à disposition d’un auto-entrepreneur. Nous parlerons également de micro-entrepreneur, terme désormais officiel pour ce statut facile à mettre en place. Vous pourrez ainsi déterminer lesquelles vous seront utiles dans votre quotidien. Qu’il s’agisse de vous protéger vous ou vos clients, ou encore vos biens et votre activité, le panel d’assurances est large. Vous trouverez forcément le contrat adapté à votre besoin.

Assurer mon activité et mes biens en tant qu’auto-entrepreneur

La casse ou la perte de votre matériel peut être pénalisant dans votre quotidien. Selon votre activité, cela peut avoir des conséquences dramatiques. Comment se prémunir face aux aléas de la vie ?

L’assurance du local professionnel et la multirisque professionnelle

Si vous détenez un local à titre professionnel, il vous sera obligatoire de l’assurer. En effet, vous devez vous prémunir face à tous risques d’aléas tels que :

  • Incendie,
  • Dégât des eaux,  
  • Vol ou vandalisme
  • Bris de vitres, vitrines ou enseignes,

En outre, la plupart du temps, l’assurance va vous proposer de mettre en place un contrat multirisque professionnel qui intégrera l’assurance des locaux, mais pas que. En effet, le bris de matériel sera par exemple pris en compte. La perte financière de votre activité également. Selon les options, vous pourrez même intégrer la perte d’exploitation ou encore la saisonnalité de votre activité (augmentation du stock à un instant T).

L’assurance vous indemnisera suite à sinistre ou bien prendra en charge la réparation ou le remplacement de votre matériel. Quant à la perte d’exploitation, elle vous aidera à continuer d’honorer vos charges tant que votre activité ne peut reprendre.

En tant que micro-entrepreneur, il se peut que vous exerciez votre activité à votre domicile. Dans ce cas, votre assurance habitation n’intégrera pas la prise en charge de votre matériel professionnel. Vous pouvez donc mettre une option sur votre contrat existant. Cependant, vérifiez bien les garanties. Il sera peut-être plus opportun de mettre en place un contrat spécifique.

L’assurance auto

Évidemment, si vous possédez un véhicule professionnel, il devra être assuré. L’assurance auto est obligatoire pour tout véhicule. A vous ensuite d’adapter le contrat en fonction de l’utilité que vous en aurez. Et surtout, comment feriez-vous sans lui ? Par ailleurs, vous risquez de transporter du matériel ou du stock. Votre contrat en tiendra compte et son tarif sera, de fait, plus élevé qu’un contrat à titre personnel. Votre contrat d’assurance auto professionnel vous protégera, vous, d’un éventuel dommage mais aussi les autres et votre matériel. Si vous êtes un auto-entrepreneur spécialisé dans la livraison cette assurance couvre une grosse partie de votre activité.

Assurer son véhicule pour protéger son activité en auto-entrepreneur

La Protection Juridique Professionnelle

Un litige lié à votre activité ? La protection juridique professionnelle vous aide. Accompagnement par un expert et prise en charge de frais juridiques, ce contrat protège votre micro-entreprise.

Exemple :

  • Litige avec un client ou un fournisseur
  • Conflit avec un salarié
  • Contrôle fiscal

La protection juridique professionnelle permet de bénéficier de conseils d’experts en cas de problème, d’une gestion amiable du conflit ou en dernier recours, de la prise en charge des frais d’avocat.

Assurer son activité en tant qu’auto-entrepreneur, c’est aussi protéger mes clients

La Responsabilité Civile Professionnelle

Elle n’est pas obligatoire pour tous les domaines d’activité. Toutefois, elle peut vous permettre d’exercer votre activité sereinement.

Protéger vos clients d’un risque corporel, matériel ou immatériel peut s’avérer utile. Tout n’est pas prévisible et un aléa dans votre activité peut vite impacter vos clients.

Ainsi, cette assurance RC PRO prendra en charge les blessures involontaires par exemple, ou la perte de données de vos clients suite à un désagrément, ou encore un dommage causé sur un matériel qu’il vous a confié.

L’assurance responsabilité civile professionnelle apporte confort dans l’exercice de votre métier.  

La garantie décennale

Cette assurance est obligatoire pour les métiers du bâtiment. Elle protège ainsi votre client contre d’éventuels dommages qui pourraient affecter l’ouvrage pendant 10 ans après la fin des travaux.

Assurer mon activité en tant qu’auto-entrepreneur : me protéger personnellement

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pensez souvent à assurer les autres (clients, biens, matériels). Cependant, vous protéger vous-même est fondamental. Votre santé est au service de votre activité. En cas de maladie ou d’accident, il est important de penser aux conséquences financières.

Mutuelle

Lorsque vous êtes salarié, votre employeur a l’obligation de vous proposer une assurance mutuelle. De ce fait, lorsque vous vous mettez en micro-entrepreneur, vous ne pensez pas forcément à ce contrat pourtant essentiel. En effet, les frais médicaux peuvent être très conséquents. Une mutuelle permettra de prendre en charge tous ces frais inhérents à votre santé. Remboursement de soins, de médicaments, prise en charge des dépassements d’honoraires, des soins dentaires ou optiques, … Vous adaptez votre formule en fonction de vos besoins et de votre activité.

Prévoyance

En tant que travailleur non salarié, vous dépendez d’un régime déterminé. Pour les auto-entrepreneurs artisans, commerçants ou indépendants, le régime est celui de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI). Les auto-entrepreneurs exerçant une profession libérale réglementée dépendent de la CIPAV.

La SSI verse des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail. Cependant, leur montant est très bas et la période d’indemnisation est limitée. Quant à la CIPAV, elle ne verse aucune indemnité journalière. Ainsi, dans tous les cas, il est fondamental de mettre en place un contrat de prévoyance. Arrêt de travail, invalidité, décès, protégez-vous ainsi que vos proches contre un éventuel sinistre de santé. Accident ou maladie, vous n’êtes pas invincible.

Il est essentiel d’intégrer le coût d’un contrat de prévoyance dans vos charges professionnelles. Selon votre âge et votre couverture, le tarif proposé évoluera. Comparer les contrats est primordial. En effet, il vous faut comparer les garanties au-delà du tarif. La plupart des contrats d’assurance ont des délais de carence et de franchise, des seuils d’indemnisation, des montants de rente ou de capital différents. Vous devez ainsi adapter votre contrat à vos priorités.

A vous désormais de faire le tri dans ce qui est prioritaire à assurer pour exercer sereinement votre métier. Prendre le temps de faire le point, de comparer les offres, et de mettre en place des contrats, sécurisera l’exercice de votre activité de micro-entrepreneur.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire