rc exploitation

On a tendance à confondre la responsabilité civile d’exploitation et la responsabilité civile professionnelle. Du point de vue de la sémantique il est en effet difficile de différencier ces 2 polices d’assurance. De surcroit, responsabilité civile et responsabilité civile professionnelle servent toutes deux à couvrir des dommages causés aux tiers. Pas facile donc d’établir une distinction entre ces 2 assurances professionnelles qui ont pourtant chacune leur fonction.

Vous pourrez observer deux différences majeures : La première est parfois obligatoire pour certaines professions réglementées. A contrario, la seconde ne l’est pas, même si elle reste fortement recommandée. Les risques couverts par ces assurances peuvent présenter de grandes similarités, mais n’ont pas, pour autant, le même fait générateur. La responsabilité civile d’exploitation concerne des dommages causés à des tiers par une entreprise en dehors de l’exercice de ses activités. A contrario, la RC PRO est liée à l’exécution de prestations.

Pourquoi le dirigeant doit-il assurer son entreprise ?

RCE dirigeant entreprise

Certaines assurances sont obligatoires et d’autres sont facultatives. Mais dans une société de plus en plus judiciarisée, le chef d’entreprise doit avoir conscience des risques qu’il prendrait à souscrire le minimum légal en matière d’assurance. La législation évolue d’ailleurs en permanence et ce qui n’est pas obligatoire le deviendra peut-être bientôt. La Loi punira en outre très sévèrement les entreprises qui n’ont pas respecté leurs obligations assurantielles. À cette occasion la responsabilité civile et pénale du dirigeant pourra même être mise en cause. Et si le dommage causé est important, sa réparation peut aller jusqu’à causer la faillite de l’entreprise responsable.

Responsabilité civile d’exploitation (RCE) ou responsabilité civile professionnelle (RC PRO) : deux assurances complémentaires

Dans le cadre de ses activités, une entreprise est exposée à de nombreux risques qui peuvent la mettre en défaut. Ils peuvent être indirectement liés à son exploitation ou au contraire survenir dans le cadre de l’accomplissement d’une prestation. Sa responsabilité peut ainsi en permanence être engagée.

Qu’est-ce que la responsabilité civile d’exploitation (RCE)?

responsabilite civile exploitation entrepreneur

La responsabilité civile d’exploitation ou RCE couvre tous les dommages que l’entreprise pourrait causer à un tiers dans le cadre de ses activités. Cette responsabilité qui pourra être engagée du fait de l’exploitation ne concernera toutefois pas les préjudices liés à l’accomplissement de prestations. Par « tiers », il faut entendre les partenaires de l’entreprise. Il peut s’agir de vos sous-traitants ou vos fournisseurs, vos clients et plus généralement toute personne physique ou morale.

Le Code civil prévoit en effet que tous les dommages causés à des tiers, doivent être réparés. Il appartient ainsi à l’entreprise d’en assumer les conséquences financières. Il est donc très important de s’assurer contre ces risques dont le dédommagement pourra peser sur les comptes de l’entreprise et la mettre en difficulté.

La souscription d’une responsabilité civile d’exploitation s’impose d’autant plus aux entreprises qui exécutent des travaux et ont un contact physique avec des tiers ou leurs clients. À cette occasion plusieurs types de dommages peuvent en effet survenir :

  • Des dommages corporels : il peut s’agir de blessures physiques causées à des tiers ou d’un accident survenu à l’intérieur des locaux de l’entreprise et dont la victime est par exemple un client ou un fournisseur.
  • Les dommages matériels : ce sera par exemple la destruction d’un bien appartenant à autrui à l’occasion de l’exécution d’un chantier.
  • Des dommages immatériels : l’exemple le plus courant à trait à la destruction de données informatiques. Ainsi, une entreprise peut être mise en cause si elle intervient pour effectuer une opération de maintenance sur un parc de machines.

Ces sinistres peuvent être imputables à des installations techniques ou des machines mises en œuvre par l’entreprise. Mais ils peuvent également être causés par des salariés ou être en lien avec les équipements et les locaux de l’entreprise.

Qu’est-ce que la responsabilité civile professionnelle (RC PRO) ?

Le Code civil pose le principe selon lequel tout dommage causé à autrui doit être dédommagé. Cette règle s’applique évidemment aux entreprises dans l’exercice de leurs activités. Une responsabilité civile professionnelle permet à une entreprise de s’assurer contre tous les dommages qu’elle pourrait causer à des tiers à l’occasion de l’accomplissement de ses prestations. Il s’agit d’un contrat de prévoyance. Toute entreprise doit en souscrire une pour se protéger elle-même et pour assurer la protection de ses salariés. Cette responsabilité professionnelle peut en effet être engagée dès que l’entreprise ou l’un de ses salariés à causé un dommage à autrui par faute ou négligence. Par dommage il faut entendre, comme dans le cas de la RCE, un dommage corporel, matériel ou immatériel.

Les différences entre RCE et RC PRO

pc pro et responsabilité civile exploitation

Il faut immédiatement relever que la différence notoire entre ces 2 assurances est que la responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour certaines professions dans le cadre de l’exercice de leurs activités. Il s’agit notamment des professions réglementées comme les experts comptables, les assureurs, les avocats, les notaires, les agents immobiliers ou les professionnels de santé.
À l’inverse, la responsabilité civile d’exploitation n’a pas de caractère obligatoire. Mais la RCE et la RC PRO sont des assurances professionnelles toutefois complémentaires et qu’il est fortement recommandé de souscrire.

Une autre nuance, plus difficilement perceptible existe entre la RCE et la RC PRO. Cette différence tient à l’origine de la survenance du sinistre. Ainsi, RCE ou RC Pro seront engagées selon que le sinistre survienne

  • du fait de l’activité normale de l’entreprise
  • ou d’un dommage intrinsèquement lié à la réalisation d’une prestation.

Ainsi, à titre d’exemple, lorsqu’un tiers client ou fournisseur se blesse dans les locaux de votre entreprise. Mais aussi si un de vos salariés qui réalise des travaux chez un particulier casse un objet. Votre responsabilité civile d’exploitation sera recherchée.

Lorsque le dommage est consécutif à un défaut de fabrication d’un produit avec lequel un client se blesse ou parce qu’un accident survient du fait que des travaux ont mal été exécutés, il s’agit d’une responsabilité civile professionnelle.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire