accident voiture

Que se passe-t-il lors d’un sinistre?

expert automobile

Lorsque vous déclarez un sinistre matériel à votre assureur, la plupart du temps un expert automobile est mandaté par votre assurance. Il va vérifier les conformités du sinistre avec les dégâts causés sur le véhicule. Cette mise en œuvre va amener à un bilan d’expertise. Il évaluera  les dégâts causés au véhicule et l’indemnisation que l’assuré aura en fonction de ses garanties au contrat. La remise en état de l’automobile sera la même que avant le sinistre.

Par ailleurs, si le véhicule est réparable donc que les réparations sont inférieures à la valeur du véhicule. Il est préférable de choisir un garage agréé à votre assurance. En effet, si vous optez pour un garage non-agréé de votre assurance, les réparations de votre voiture devront être avancées de votre poche. Dans le cas du recours au garage agréé, où l’assurance prend tout en charges selon votre contrat (tous risques ou non responsables).

Faites attention lors de la mise en place de votre contrat. Votre assureur vous un communiquer un montant de franchise. Celui-ci peut être plus ou moins élevé en fonction de se que vous avez choisi ; ce montant de franchise devra être déduis des frais de réparations et être payé de votre poche.

Il est possible que l’assuré ne soit pas satisfait du rapport de l’expert et il est en droit de demander une contre-expertise.

Quels sont les types d’anomalies identifiées par un expert automobile

Mais parfois après un sinistre, tout ne se passe pas comme prévu. L’expert automobile peut remarquer des anomalies sur votre véhicule. Elles peuvent être différentes.

La procédure des  véhicules endommagés (VE)

Mise en place le 1 juin 2009, cette procédure concerne les véhicules légers. L’expert automobile a pour objectif de détecter après un accident ce qui représente un danger immédiat pour la sécurité de la route. Cela permet de retirer ses véhicules temporairement de la circulation.

Aussi, l’expert automobile examine 4 critères : la carrosserie, la direction, la lésion du sol et les éléments de sécurité des passagers (ceintures, airbags…).

garagiste

Ensuite, S’il constate que le véhicule est dangereux c’est qu’il y a au moins une déficience sur un des ses 4 critères.

En conséquence, l’assuré de se véhicule est informé par courrier que le véhicule ne peut plus circuler. Il va devoir y avoir réparation, et après une validation de l’expert le véhicule peut  circuler conformément à la procédure.

La procédure des véhicules économiquement irréparables (VEI)

C’est la situation où l’automobile est techniquement réparable mais pour lequel  le montant des réparations est supérieur au montant de la valeur vénal du véhicule.

Dans ce cas, le véhicule ne pourra pas être réparé et l’assuré recevra une valeur à dire de l’expert (VRADE) qui déterminera la valeur du véhicule VEI, qui sera donné en échange par votre assureur auto.

La procédure des véhicules gravement endommagés (VGE)

L’expert avertit la préfecture et le ministère de l’intérieur. Ensuite il notifie alors par courrier au propriétaire du véhicule, l’interdiction de circuler et l’opposition au transfert du certificat d’immatriculation ; il sera impossible de le vendre, le prêter ou le donner.

Par ailleurs, la carte grise ne sera pas saisie mais bloquée. Seule la cession du véhicule à un professionnel est autorisée, pour destruction ou récupération possible de pièces automobiles.

Enfin, en cas de réparation de l’automobile par un garagiste, l’expert doit passer une seconde fois pour s’assurer de la conformité des réparations. C’est à ce moment là, que l’expert peut lever la procédure VGE, cela  voudra dire qu’il y aura plus de dangerosité et  que l’assuré peut  circuler sereinement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire