Protéger ses animaux

Pourquoi protéger mon animal de compagnie ?

Protéger son animal de compagnie permet de le soulager en cas de maladie ou d’accident. Malheureusement cela peut vite devenir un budget conséquent pour peu qu’il soit souvent exposé à des risques. Nous allons vous donner les raisons pour protéger votre animal ainsi que quelques conseils en matière de garanties.

Quelques chiffres et faits d’histoire

Parmi tous les pays européens, les Français sont de ceux qui possèdent le plus grand nombre d’animaux de compagnie. Par exemple, deux foyers sur trois sont propriétaires d’un animal domestique. D’après Affinity, il y a 7 millions de chiens et 13 millions de chats répartis dans plusieurs foyers en France.

Ces derniers partagent les mêmes espaces que nous et sont également très souvent reconnu comme un membre de la famille. De la même manière qu’un enfant, nos compagnons réclament une attention quotidienne.

Par ailleurs, c’est en 1850 qu’une première loi est créée pour protéger les animaux. C’est la loi Grammont, qui condamne à une amende voir un petit séjour en prison celui qui maltraite son animal. De plus, 10 ans plus tard c’est Napoléon III qui reconnaît la SPA comme d’utilité publique. En 1976, des textes de loi donne pour ordre aux propriétaires de prendre soin de leurs animaux en proposant des mesures liées à leurs espèces, natures et instincts.

Puis en 1978, l’UNESCO annonce que les animaux disposent eux aussi de droits. Notamment la loi Nallet en 1989 qui assure un délai supplémentaire pour tout animal retrouvé avant d’être euthanasié. La durée de veille était autrefois de 4 jours, depuis cette loi, la durée est de 8 jours.

A-t-on besoin d’une mutuelle pour protéger son animal ?

Si pour les citoyens il paraît normal d’être pris en charge partiellement par la sécurité sociale, avec la possibilité de souscrire à une mutuelle… Les animaux de compagnies eux ne sont en aucun cas protéger par la sécurité sociale. Par conséquent, le jour où votre animal se blesse, le prix d’une intervention chez le vétérinaire peut revenir extrêmement coûteuse (Comptez entre 800 et 1500 € pour une fracture de la patte). Alors, il est tout à fait normal de vouloir anticiper ce genre de déboires. À titre de comparaison 60% des animaux sont protégé dans les pays scandinaves contre 10% en France. C’est pourquoi il faut prendre une mutuelle pour son animal

La mutuelle pour animal comment ça marche ?

Quels sont les garanties comprises dans les mutuelles pour animaux ?

La règle générale veut que les garanties pour chien et chats soient constituées de points clés  en cas d’accident :

  • Les frais de médecine : cela comprend les consultations, les passages chez le radiologue ainsi que les analyses
  • Les frais en chirurgie : qui prend en charge les transports en ambulance animalière, les séjours en clinique ainsi que les interventions chirurgicales

Ensuite, vous pouvez aussi trouver des mutuelles proposant une couverture pour la maladie. Ce qui comprend donc les consultations, les vaccins et les médicaments.
Afin de compléter ces garanties, les assureurs peuvent suggérer des options supplémentaires en fonction de l’animal et des risques auxquels il est exposé, ou pour son confort.

Protéger son animal de compagnie, le chien

On peut retrouver ce type d’option :

  • Les frais d’inhumations
  • La garde d’animal (au cas où le propriétaire est hospitalisé)
  • Les frais de stérilisation
  • Disparition du chien (La mise en place d’information en ligne, le renseignement auprès du fichier national canin pour animal tatoué, de la SPA et du commissariat)
  • L’option « Parachute » pour les chats qui chutent d’un balcon, d’une fenêtre.

Protéger son animal peut s’avérer être couteux sans mutuelle. Bien qu’elles semblent parfois chères, celle-ci sont souvent assez complète et préviennent des risques les plus courants. N’hésitez pas à demander un devis pour une mutuelle chien et chat .

Les exclusions

Les contrats contiennent très souvent quelques exclusions. Il faut bien évidemment veiller à respecter les conditions d’adhésion. Les critères d’exclusions sont ;

  • L’âge maximal de souscription à une assurance. Cela peut osciller entre 7 et 12 ans selon les assureurs. Au-delà de l’âge palier : votre animal n’est plus protégé.
  • Certaines pathologies en fonction de l’animal ne sont pas prises en compte.
  • Et la plus commune d’entre tous : l’absence d’identification de l’animal.

Quelles assurances pour protéger mon chat ?

Souscrivez dès que possible : au plus tôt, mieux c’est !

En effet faire souscrire votre chat à une assurance le plus tôt possible est un réel plus. Les assureurs fixent un âge limite d’adhésion pour les chats en raison de leurs espérance de vie. Si cette dernière dure entre 10 et 15 ans, l’âge maximum pour une adhésion et de 8 ans.

Il est intéressant de protéger son animal dès son plus jeune âge, car les compagnies d’assurances ne remboursent pas les frais médicaux sur une maladie ayant déjà été déclarée.

En revanche, l’animal qui aura été assuré avant l’âge limite pourra conserver sa protection toute sa vie. À condition que le propriétaire renouvelle le contrat.

Comment choisir la mutuelle de mon chat

Certaines mutuelles ne couvrent que les accidents ou quelques types de chirurgie. Bien évidemment il existe des offres plus complètes, mais sont aussi bien plus onéreuses. Néanmoins, elles s’avéreront très rentable si un jour votre chat devait voir sa santé fragilisée.

Réfléchissez bien aux besoins de votre animal en fonction de son espèce et des risques qui l’entourent.

Les garanties qui protègent mon animal

Elles varient en fonction des formules choisies et influent sur le montant de votre cotisation :

  • Maladie :  Cette garantie s’applique lorsque votre chat tombe malade, s’il a un traitement médicamenteux, un rendez-vous chez le vétérinaire. D’ailleurs, certaines médecines alternatives sont remboursables si le praticien fait partie de l’Ordre des vétérinaires
  • Chirurgie : Celle-ci couvre vos frais d’hospitalisation ainsi que l’opération en chirurgie
  • Accident : Cette garantie protège votre chat en cas d’accidents subis.
  • Prévention : Comprends les vermifuges, les vaccins ainsi que la stérilisation
  • Obsèques : Certains assureurs proposent cette option qui couvre les frais d’incinération en cas de décès de l’animal.
  • Assistances 24h/24 : Aussi proposé par quelques assureurs, un conseiller vous aide à faire un diagnostic de l’animal en cas d’anomalie et vous guide dans les démarches à suivre.

Les exclusions et délai de carence

Les compagnies d’assurance ne demandent pas de remplir un questionnaire ou une visite médicale. Cependant ces dernières se dédouane des pathologies déclarée avant la souscription, tout comme pour les conséquences d’un accident ayant eu lieu avant le contrat.

Elles ne prennent pas en compte aussi les maladies liées à l’absence de vaccination de votre part. Les exclusions peuvent être nombreuses, n’hésitez pas à bien lire ces dernières.

La franchise

Elle est variable en fonction de votre cotisation. La franchise correspond à votre reste à charge en fonction du forfait auxquels vous souscrivez.
N’hésitez pas à demander un devis pour savoir quelle assurance choisir pour votre chat.

L’assurance que nous conseillons pour protéger son animal de compagnie

Nous vous parlons ici de l’assurance AnimÔMut, une assurance pour vos animaux de compagnie qui a revisité ses garanties pour plaire au plus grand nombre.

Ses avantages

Tout d’abord, c’est l’un des uniques assureur du secteur qui propose un contrat sans frais de dossier, ni franchise. De plus, ils proposent un remboursement sous 24 à 48h !

AnimÔMut propose une garantie permettant d’être couvert à 100% pour les frais médicaux lié aux accidents et à la maladie. Et cela inclue aussi la chimiothérapie ainsi que la radiothérapie.

La prise en charge peut varier en fonction de la mutuelle souscrite, mais les garanties suivante seront présente :

  • Frais médicaux
  • Frais chirurgicaux
  • Les diagnostics

Prise en charge soins préventif

C’est une option intéressante qui permet de prendre en charge les vaccins, vermifuge ainsi que les traitements anti-puces et tiques.

Une option capital décès

L’avantage de cette option c’est qu’elle opère à la mort de l’animal si elle est de cause naturelle ou accidentelle. Elle couvre les frais de d’euthanasie ainsi que les frais de crémation. La somme versée dépend de vos cotisations, elle varie entre 80 et 650 €.

Une option chasse très demandée

L’animal peut être aussi assurer en cas de blessure par activité de chasse.

Exclusions, délais de carence et plafond

AnimÔMut est l’assurance la moins stricte sur ses critères d’exclusions lié à l’âge. En effet, cette dernière permet aux animaux entre 2 mois et 10 ans d’être assuré.
Les chiens enregistré au LOF en première catégorie sont assuré sans perte.

Cette assurance protège également les chiens reproducteurs et utilisés dans le milieu professionnel.

Chaque garantie dispose d’une limite annuelle de remboursement de 1000 à 2000€ selon le choix du client.

Concernant la carence, elle est fixée à 45 jours en cas de maladie et de 7 jours en cas d’accidents. Dans certains cas, il est possible de réduire la carence maladie à 7 jours si le vétérinaire rempli une déclaration de l’état de santé de l’animal. C’est une option rare sur le marché de l’assurance animale.

Bonus

Notre vidéo conseil : Quelle assurance choisir pour mon chien ou mon chat ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire