Comment choisir entre une assurance de prêt sur capital restant dû ou sur capital initial?

L’assurance de prêt immobilier se décline sous 2 formes : l’assurance individuelle ou l’assurance groupe. Détaillons ensemble ces deux formules.

Lorsque que vous empruntez pour un projet immobilier, la banque vous demande d’assurer le prêt immobilier afin d’assurer le paiement de ce dernier même en cas de soucis de santé.

Il existe 2 types d’assurances emprunteur : les assurances dites « groupe » et les assurances « individuelles ». Il n’en est pas un qui soit « mieux ». Cependant, cela vaut le coup de se poser la question du choix à faire en fonction de votre situation.

Nous allons donc vous les décrire afin d’éclairer au mieux votre choix. Bien évidement, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir un conseil personnalisé.

Comment choisir son assurance de prêt avant de signer ?

L’assurance groupe

L’assurance groupe est un contrat d’assurance dont les risques et le prix sont déterminés collectivement. Exemple : le fumeur et le non fumeur ou l’ouvrier dans le BTP et le cadre auront le même tarif. Les tarifs sont calculés sur des statistiques globales.

Ces contrats ont également une caractéristique importante : Les mensualités sont calculées sur le capital initial, c’est à dire le montant emprunté. Vous paierez donc la même mensualité d’assurance en début et en fin de prêt.

Certains l’apprécient aussi pour sa régularité de cotisation. En effet, cela permet de planifier le budget pendant toute la durée du prêt selon le montant du capital emprunté..

Les type d’assurances est majoritairement distribué par les banques mais ils existent également en délégation externe.

L’assurance de prêt individuelle :

L’assurance individuelle a contrario va être calculée en fonction de votre risque propre. Il y aura une grande différence de tarification entre le jeune cadre non fumeur et le fumeur qui va faire un sport ou un métier à risques. Parfois (mais ce n’est pas toujours le cas), le questionnaire de santé peut être un peu plus poussé également.

La cotisation va évoluer chaque année, sur un échéancier prédéfini , en fonction de votre âge et du capital restant dû. On observe que les cotisations sur les 3-4 premières années augmentent, puis dégringolent au fur et à mesure du temps.

Comment comparer les devis?

Sur notre simulateur en ligne vous pourrez en quelques clics obtenir gratuitement des devis pour les 2 formules. Le plus simple est de regarder :

  • le coût total de l‘assurance : en un clin d’œil vous pourrez voir ce qui vous coûte le moins cher comme solution sur la durée totale du prêt.
  • La mensualité les premières années : si vous pensez revendre rapidement votre bien, il peut être intéressant de regarder les mensualités au départ plutôt que le coût total.

Points d’attention sur ces assurance de prêt :

  • Le CRD étant un facteur déterminant de la tarification, il est nécessaire de s’assurer que le tableau d’amortissement inclus dans l’échéancier d’assurance est conforme au tableau d’amortissement établi par la banque.
  • De plus, certaines compagnies ont tendance à majorer les taux d’assurance sur les 1ères années (sachant que la durée moyenne réelle d’un prêt est de l’ordre de 8 ans) : Il convient donc de vérifier l’opportunité de la tarification sur CRD notamment s’il y a une forte probabilité pour changer de bien avant le terme du prêt.
Téléchargez notre e-book sur l'assurance de prêt

En résumé

Une assurance sur le Capital initial va être avec des mensualités constantes, alors que dans le cas d’une assurance en capital restant dû, l’échéance d’assurance va évoluer en fonction de votre âge et du capital restant dû selon un échéancier communiqué à l’avance.

Par ailleurs, le contrat en capital initial a souvent un coût total plus élevé. Mais si vous devez revendre dans les 7/8 ans, alors le coût sur ces premières années est souvent plus faible qu’en capital restant dû.


0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire