garantie perte d'emploi

Vous souhaitez faire un prêt immobilier ? Heureusement, il existe des assurances perte d’emploi pour assurer le paiement de votre prêt immobilier. Permettez-nous de vous éclairer sur les assurances et garanties liées à un prêt immobilier afin de palier à un éventuel licenciement.

Il est important de se renseigner sur les moyens mis à dispositions, et d’enquêter sur la qualité des éventuels contrats proposés. Vous prendrez bien soin de lire les clauses qui pourraient bien vous faire changer d’avis. Ils feront pencher la balance sur un autre contrat moins restrictif. Découvrez alors en quoi la garantie perte d’emploi est utile.

Souscrire à une assurance de prêt pour se protéger en cas de perte d’emploi

Payez vôtre emprunt à l'aide de l'assurance perte d'emploi

L’assurance de prêt obligatoire

Tout d’abord, vous devez savoir que lorsque vous contractez un crédit immobilier, vous êtes dans l’obligation de souscrire à l’assurance de prêt de la banque co-contractante. Cette assurance couvre différents accidents :

  • L’incapacité temporaire de travail
  • L’invalidité permanente partielle
  • L’invalidité permanente totale
  • La perte totale et irréversible de l’autonomie
  • Le décès

Comme vous pouvez le constater, parmi ces situations, il ne figure nulle part une couverture en cas de perte d’emploi. L’incapacité temporaire de travail implique un arrêt qui comme susnommé : est temporaire, ce qui évoque donc une reprise à un moment donné et reste encore dans les champs possibles de prise en charge par cette assurance obligatoire. Néanmoins, dans le cas où vous voudriez vous protéger en cas de perte d’emploi, il existe un type de garantie couvrant ce type d’incident.

La garantie perte d’emploi

A quoi sert-elle ?

Cette garantie perte d’emploi ou « Assurance chômage crédit immobilier » est une extension optionnelle à votre assurance de prêt obligatoire. Vous pouvez y souscrire à la banque à l’origine du prêt, ou alors chez un assureur externe, bien qu’ils soient peu nombreux. 
Dans le cas où vous vous retrouvez sans emploi, cette garantie est là pour prendre en charge une partie des mensualités. Cela permet de continuer à payer votre bien sans vous retrouver dans l’obligation de le vendre.

A qui est-elle destinée ?

Quand bien même il peut arriver à n’importe qui d’être licencié, cette dernière n’est pas pour tout le monde. En effet, il faut respecter des conditions strictes afin d’y être éligible.
En premier lieu, il vous faut être titulaire d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Il vous sera demandé des pièces justificatives à fournir auprès de l’organisme de prêt. Par conséquent, sont très souvent exclus : les professions libérales, commerçants, artisans ou encore les travailleurs indépendants.
De plus, l’emprunteur doit jouir d’une ancienneté d’au minimum 6 mois. Dans certains cas, les assureurs peuvent réclamer jusqu’à 1 an de d’ancienneté au sein de l’entreprise.
Par exclusions, vous trouverez les salariés en période d’essai ou en période de licenciement. Uniquement les cas de rupture conventionnelles sont compatibles avec cette assurance.
Notez que les assureurs sont intransigeants sur l’âge du contractant. La limite d’âge tourne autour de 55 ans en moyenne. Cependant, cela reste variable selon l’assureur.

Évidemment, il faut idéalement souscrire à cette garantie en début d’emprunt.

Quels sont ses modalités de la garantie perte d’emploi ?

Délai de franchise et de carence pour une garantie perte d'emploi

La franchise

Lorsque vous perdez votre emploi, vous ne devez pas attendre et déclarer au plus vite la perte de votre emploi. En effet, le délai de franchise est plutôt long. On compte généralement 6 à 12 mois avant que l’assureur verse sa compensation pour le paiement de votre prêt.

Astuce : Le contrat que nous proposons au travers de l’UGIP n’a aucune franchise. Votre mensualité est prise en charge dès le premier mois de chômage.

Délai de carence

Généralement d’une durée d’1 an, elle permet à l’assureur de prévoir les personnes qui souscriraient un crédit immobilier tout en sachant qu’ils vont bientôt être licenciés. Pendant les 12 premiers mois, vous payez donc votre assurance sans être couvert en cas de chômage, puis la garantie démarre.

Hauteur de l’indemnité

La hauteur de l’indemnité versée dépend de votre contrat. Rares sont ceux proposent une prise en charge de 100% des mensualités.  En règle générale, le montant oscille entre 30 et 80% du montant des mensualités en fonction de votre contrat. 
Néanmoins vous pouvez toujours choisir à ce que celui-ci soit progressif. Ou même de choisir la hauteur de votre indemnité, mais le coût de votre garantie risque d’être plus élevé. Dans certains contrats, c’est vous qui déterminez quel montant vous souhaitez voir prendre en charge en cas de chômage. Le coût de la garantie chômage est calculée en fonction de cet élément.

Démarches et limites

Afin de pouvoir toucher vos indemnités au plus vite, vous devez fournir à l’assureur les pièces justificatives nécessaires tel, votre ancien contrat en CDI, la lettre de licenciement ainsi qu’une attestation de pôle emploi.

Une fois votre demande acceptée par votre assureur, vous devez faire attention à la prise en charge dans le temps.  Si vous êtes engagé pour 20 ans sur un prêt, la durée totale de prise en charge de l’assurance peut s’étaler de 36 à 48 mois. Néanmoins, des clauses existent afin de limiter les abus et de sectionner l’aide en 2 temps.

Si vous vous retrouvez sans activité sur une première période de 20 mois, et que la clause interdit une prise en charge de plus de 18 mois consécutifs, vous aurez à vos frais les 2 mois restant. En cas d’une nouvelle perte d’emploi, il vous restera encore 18 mois de soutien de l’assurance (dans le cas où la prise en charge totale est de 36 mois).

Comment choisir sa garantie perte d’emploi

Il faut que vous veilliez à bien respecter les prérequis cités plus haut et faire attention aux clauses qui peuvent être contraignantes pour vous. Si vous le souhaitez, un courtier LeBonCourtier pourra vous conseiller.

Choisir une assurance perte d'emploi

Quel coût pour l’assurance perte d’emploi ?

Comme dit précédemment, vous pouvez souscrire à l’assurance perte d’emploi avec votre assurance de prêt, ou alors séparément. De ce fait, il existe plusieurs offres donc il n’y a pas de tarif commun à toutes les sociétés. Dans ce cas d’exemple nous prendrons un contrat spécifique de la société « UGIP » que nous trouvons intéressant. Cela devrait vous donner une idée du coût d’une assurance perte d’emploi.
En effet, il existe une offre forfaitaire pour cadre ainsi que non cadre :

  • Pour les cadres l’indemnisation versée par mois est entre 300 € et 1000 € selon la cotisation
  • Pour les non-cadres l’indemnisation versée est entre 100 € et 600 €

Si un cadre veut pouvoir être indemnisé 600 € chaque mois à la perte de son emploi, il devra cotiser 30 € par mois soit 360 € annuel. Pour davantage de détails n’hésitez pas à consulter notre dossier sur le coût d’une assurance perte d’emploi.

Devis pour une garantie perte d’emploi

Vous comptez souscrire à un prêt immobilier et vous êtes intéressé par l’assurance perte d’emploi ? Complétez dès maintenant ce formulaire afin de recevoir un devis sur la garantie perte d’emploi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire