Partager cette publication

Le Plan Epargne Retraite Populaire

 

Ainsi appelé le PERP, est un produit d’épargne qui permet de généré un revenu supplémentaire à l’indemnisation retraite. Ce fond d’épargne est reversé sous forme de rente viagère une fois l’âge de la retraite atteint ou les fonds peuvent être reversés sous forme de capital à hauteur de 20% du total épargné. Si la somme capitalisé est supérieur à 12000 €. Les fonds versés sur le PERP peuvent être débloqués avant la retraite afin d’acquérir une première résidence principale.

Où souscrire un PERP ?

La souscription d’un PERP s’effectue auprès d’organisme spécifique mais aux missions différentes :

– Les banques
– Les compagnies d’assurances
– Organisme de prévoyance ou de mutuelle.

L’ouverture d’un PERP n’est pas liée à une limite d’âge à la souscription, cependant le produit s’adresse particulièrement aux personnes étant en activité et payant des impôts. Le PERP assimilable à un contrat d’assurance vie et permet de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Comment fonctionne le PERP ?

Le financement d’un PERP peut se faire de plusieurs façons, les cotisations sont libres ou étalés dans le temps, et le montant des cotisations n’est pas réglementé. L’organisme gérant le PERP doit informer constamment le contractant du PERP. Ce dernier a le droit de prélever des frais de gestion courante de ce compte. Adressée chaque année, une note d’information doit inclure le montant des frais de gestion retenus, ainsi qu’un aperçu du montant de la rente viagère espérée.

Les exceptions relatives au PERP

En général, le déblocage des fonds retenus sur le PERP s’effectue une fois l’âge de la retraite atteint. Cependant l’épargne éventuellement débloquée en cas :

d’invalidité
de décès
– de surendettement
– acquisition de la première résidence principale
– cessation d’activité non salarié à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.

Et la fiscalité ?

La déduction éventuelle des impôts des sommes versées sur ce produit d’épargne s’applique à chaque membre du foyer fiscale. Cependant les déductions sont plafonnées, le montant plafonné est égal :

– Soit à 10% des revenus professionnels nets, avec un plafond égal à huit fois le plafond de la sécurité sociale.
– Soit à 10% du plafond annuel de la sécurité sociale de l’année N-1. Généralement les personnes concernées par ce plafond sont ceux qui n’ont pas de revenus professionnels ou des revenus inférieurs à ce plafond.
Une fois l’âge de la retraite atteint le déblocage des fonds peut se faire sous plusieurs formes, le déblocage des fonds dépend du montant total de l’épargne totale constituée :

– Au-delà d’une épargne de 12 000 €, il est possible de retirer 20 % de l’épargne sous forme de capital et de percevoir la suite des fonds en rente viagère ;
– Une épargne inférieure à 12 000 €, est retirable sous forme de capital au comptant.
Si le PERP propose une défiscalisation sur l’épargne, une fois les fonds débloqués ces derniers sont soumis à l’impôt sur le revenu. Cependant le PERP reste un produit très avantageux de défiscalisation. Proposant une défiscalisation au moment de l’activité de l’épargnant, plus élevé qu’au moment de sa retraite. En cas de déblocage des fonds anticipés le capital retiré n’est pas imposable mais l’application des prélèvements sociaux sur les intérêts.

Le Perp est un produit complexe laissant de multiples possibilités. La souscription d’un tel contrat nécessite une étude personnalisée avec un bilan patrimonial. Nous le faisons avec vous, pour vous conseiller au mieux.

[cat if=’1022′]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.